Mylann.fr » Adorable » Peut-on assurer temporairement sa moto ?

Peut-on assurer temporairement sa moto ?

Lorsque vous êtes propriétaire d’un véhicule, vous êtes alors obligé d’avoir pour ce dernier une couverture. Mais une assurance classique pour un engin que vous utilisez très peu dans l’année peut être cher payée. Peut-on donc assurer de manière temporaire sa moto ?

Peut-on assurer temporairement son engin à deux roues ?

Il existe plusieurs situations dans lesquelles une assurance classique n’est pas la meilleure des solutions :

  • Si vous empruntez une moto à un proche pour une durée de quelques jours
  • Si vous participez à une compétition
  • Si vous faites déplacer une moto de collection lors d’une exposition par exemple
  • Si vous faites de l’import ou de l’export d’un engin étranger
  • Si vous ne faites que des balades avec votre appareil, par exemple les week-ends uniquement

Pour toutes ces situations une police standard serait comme du gaspillage durant les longues périodes où vous ne conduirez pas. Raison pour laquelle, les assureurs, aujourd’hui proposent une formule permettant d’assurer votre moyen de déplacement que sur une très courte période. Moins connue que son aînée, cette catégorie de police offre la possibilité de ne pas payer de prime annuelle et sa souscription est relativement simplifiée. Cette formule est l’assurance temporaire.

Comment y souscrire ?

Pour souscrire à cette forme de couverture, il y a quelques prérequis à remplir. Le conducteur doit être âgé de plus de 21 ans et posséder un permis de conduire depuis au moins deux années. Il doit aussi avoir un comportement irréprochable au volant et ne doit pas avoir d’antécédents d’infractions du Code de la route. En outre, il doit n’avoir jamais eu de suspension de permis ou d’annulation de permis.

Seuls les véhicules avec des cylindrées de plus de 125 cm3 et de moins de 750 cm3 sont concernés. Les scooters, les motos légères, les cyclomoteurs sont donc exclus.

Une fois ces conditions remplies, les démarches administratives sont plus simples. Elles permettent au contrat de prendre effet immédiatement après sa signature. Les documents à fournir sont :

  • Une copie de la carte grise
  • Une copie du permis moto du conducteur
  • Une copie du relevé d’information de l’assuré avec ses antécédents de conduite ou à défaut, une déclaration sur l’honneur mentionnant potentiellement les cas de sinistres, de suspension, d’infraction ou d’annulation de permis

Cette police couvre le véhicule et le motard. Son tarif est calculé en fonction du modèle, de la marque et de la durée. Cette dernière peut s’étendre de 1 à 90 jours. Il n’y a pas besoin de la résilier. Les garanties s’arrêtent avec la fin du contrat. Prenez garde à ne pas rouler le lendemain de la date de fin de votre contrat, car vous roulerez sans être assuré. La couverture peut être renouvelée, si l’assuré le souhaite, plusieurs fois et même transformée en contrat classique auprès de certaines structures dédiées.

Conclusion

L’assurance provisoire peut s’avérer très utile et même avantageuse dans certains contextes, du moment que l’engin en question roule très peu. Elle est beaucoup moins coûteuse. Néanmoins, si cette dernière est trop prolongée le tarif peut devenir trop élevé.